Sapa, chez les minorités du Nord

La nuit à bord du train fut mouvementée. Le sommeil fut difficile à trouver à cause des cahots réguliers, des bruits métalliques à peine atténués par les bouchons d’oreilles et par la chaleur. Nous arrivons sur les coups de 6 heures à la gare de Lao Cai à une dizaine de kilomètres de la frontière chinoise, avant de prendre un bus pour rejoindre Sapa dans la montagne.

Le temps de prendre une douche, notre guide pour les deux jours qui viennent nous retrouve pour nous conduire dans les villages des minorités qui vivent aux alentours. 

La brume se lève à peine lorsque nous quittons Sapa et offre de jolis panoramas tout au long de la randonnée. Nous croisons en chemin les habitants habillés de leurs costumes traditionnels typiques de leur minorité, Hmongs et Dao rouges.

Nous atteignons en milieu d’après-midi, alors qu’il se met à pleuvoir dans la vallée, la maison de May Sinh où nous passerons la nuit. Bercés par le bruit de la pluie sur la toiture, et le grognement des cochons qui ont trouvé refuge sous la chambre, nous sombrons dans un sommeil réparateur. Seule l’agitation de la préparation du dîner dans la maison nous sort de notre léthargie.

Tout le monde s’affaire à préparer le repas mais aussi un bain d’herbes médicinales dans lequel nous irons nous plonger avant d’aller nous coucher. Bien que nous ne parlions pas du tout la même langue, que les conditions sont spartiates, l’ambiance et l’accueil dans cette maison isolée dans la montagne sont très chaleureux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s