Taquile, déjeuner au sommet

La nuit passée chez César a été fraîche mais réparatrice. Aux premières heures du soleil, je suis réveillé par les appels de l’âne auxquels fini par lui répondre le coq. A ma grande surprise le petit déjeuner se compose de crêpes, pas même une trace de pomme de terre !

Notre mama nous raccompagne au port d’où nous embarquons pour rejoindre l’île de Taquile en une heure. Malgré les 4000 mètres d’altitude, le lieu à des airs méditerranéens. Les hommes de l’île portent un costume différent de leurs voisins, leur coiffe traduit leur situation maritale, pendant que leurs ceintures relatent la vie de leur famille.

Sur la place du village, les habitants organisent la vente de leur artisanat. Les tissages de l’île sont si réputés qu’ils ont été inscrits au patrimoine de l’humanité. Je m’y achète un sombrero qui me sera bien utile pour la suite de mon périple.

De la même façon que sur Amantani, le chef du village nous attribue un restaurant dans lequel manger afin de répartir les revenus entre les familles de l’île. Le hasard nous en attribue un situé sur les hauteurs avec une vue imprenable ! La soupe de quinoa et la truite qui y sont servis se révèlent être succulents.

Il est maintenant temps de repartir. Dans presque 3 heures de navigation nous rejoindrons le port de Puno avant de reprendre la route en début de soirée.

13035072934_e9c5847176_h13034833643_1ca02a1b07_h13034630895_10c694f78d_h13034679123_31001566a7_h13034663343_2a3698d2c3_h13034637343_ee2777abef_h

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s