Somewhere over the rainbow

S’il y a un passage obligé à NYC, c’est bien la statue de la liberté. A bord de ce ferry qui déborde de touristes, sous un soleil oppressant, nous approchons de Liberty Island. Les appareils photos se débattent pour trouver un meilleur angle que celui de son voisin, les coudes cognent dans les côtes, les pieds s’essayent à l’écrasement de l’orteil du photographe qui dérange.

Le temps d’une traversée, toutes les raisons pour lesquelles je déteste faire le touriste se rappellent à moi. Ellis Island suivra.

Rougis de notre exposition au soleil nous nous rendons à Tribeca où G. nous a convié. Depuis sa terrasse du 10e étage, seules les sirènes lointaines témoignent que pendant le temps de cet apéro le coeur de New York continue de battre. Face à nous, un monument que la foule des visiteurs ignore: un building d’une vingtaine d’étages, pas la moindre fenêtre. Mon coeur de geek s’enflamme, devant mes yeux un énorme centre de commutation d’AT&T.

Nous finirons la soirée dans les bars d’East Village.

Les américains restent fidèles à mes souvenirs: friendly, extravertis, exubérants parfois. A voir la tête de certains ce matin, la soirée fut bonne.SONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSC

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Matoo dit :

    Ca me fait plaisir de voir que tout se passe bien !! Enjoy!!!! :DDD

    J'aime

  2. Ditom dit :

    La tête de certains… What a teaser!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s