Le béton de Cancun, l’ambiance de Valladolid

Nous avons atterri en fin d’après-midi hier à Cancun pour quelques semaines entre Yucatan et Guatemala. Les premiers contacts avec les pratiques locales se font non sans difficultés. Il nous aura fallu plus de 3 heures pour rejoindre notre porte de débarquement, passer l’immigration et récupérer notre voiture de location. Les choses ici semblent organisées mais selon une logique qui m’échappe. 

Arrivés à notre hôtel, nous avons la mauvaise surprise de découvrir que pour une sombre histoire de surbooking ils ont décidé de nous envoyer vers un autre hôtel. Il aura fallu que je fasse un scandale d’une bonne demi-heure pour que finalement une chambre soit disponible. Ce début de voyage restera de loin le moins agréable de tous.

Ce matin, les désagréments de la veille disparaissent alors que nous foulons le sable fin de la plage de notre hôtel. Grâce au jetlag nous profitons des eaux turquoises presque seuls. Bien que Cancun soit une usine à touristes bétonnée, l’endroit est vraiment beau quand on tourne le dos aux immenses hôtels qui marquent la côte. Il ne nous paraît cependant pas intéressant de passer plus de temps ici.

Nous partons en début d’après-midi vers Valladolid. La longue autoroute traverse la plaine du Yucatan dans une infinie et monotone ligne droite. En deux heures de conduite nous croisons à peine une dizaine de véhicules. Le hasard d’une erreur de GPS nous conduit vers un terrain vague à notre destination, mais nous finissons par trouver notre hôtel malgré tout. Valladolid n’a rien à voir avec Cancun. Les habitations colorées se limitent à deux étages. Je reconnais le style colonial déjà rencontré au Pérou. Une petite balade dans la ville nous fait découvrir ces principaux intérêts architecturaux.

Au delà de l’intérêt de la ville, c’est aujourd’hui jour de carnaval. Des camions chargés de danseurs costumés sillonnent les ruelles et se retrouvent sur une place où chaque équipe démontre ses talents de danseurs. C’est ainsi que nous nous retrouvons tirés par un groupe de femmes en costumes à danser sous le regard de centaines de mexicains. Les danses ne sont pas d’une grande qualité, mais l’ambiance bon enfant et l’énergie positive qui se dégage de cet événement nous donne le sourire.

Le soir, c’est la place non loin de l’hôtel qui se transforme en joyeux vacarme: à chaque angle des scènes installées pour l’occasion hurlent de décibels pendant que des groupes de percussions font le tour des lieux. L’ambiance chaleureuse ponctue à merveilles cette journée.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s