Nuit dans un hanok

Après m’être renseignez, le bus semble être un moyen de transport très populaire et efficace en Corée. J’ai donc abandonné l’idée de louer une voiture pour traverser le pays uniquement de terminal routier en terminal routier. Bien que le réseau de bus soit dense, il faut pourtant 6 heures et 3 bus pour quitter Songnisan et rejoindre le village de Hahoe. En voiture, cela n’aurait pris qu’un peu plus de deux heures.

La route serpente le long de la montagne avant de rejoindre les plaines. Autour de nous, les rizières reflètent le ciel et les monts plongés dans la brume. La lumière est superbe, je regrette de ne pouvoir m’arrêter pour immortaliser l’instant.

Malgré toutes les craintes que je pouvais avoir avant de partir, nous arrivons sans encombre à destination, pas même l’achat de billets sur des automates écrit uniquement en hangeul n’aura été compliqué.

Le village de Hahoe dans la région de Andong est bordé au sud d’une montagne pendant qu’une rivière fini de l’encercler. Le lieu inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO avec sa culture confucianiste est préservé et surtout encore habité. Nous nous promenons dans les ruelles du village de hanok en hanok, entrons dans les cours quand leurs habitants nous y invitent alors qu’ils y travaillent.

Le hanok où nous passons la nuit se situe à proximité du quai où un bateaux permet de traverser la rivière pour rejoindre la falaise qui fait face au village. Si la maison a été construite il y a plus de 250 ans, elle ne manque pas pour autant de tout le confort moderne. La décoration de notre chambre, la plus grande, se résume au papier qui couvre murs, plafonds et portes. Dans la salle de bain, un jaccuzzi de bois attend que nous quittions le sauna traditionnel pour nous rafraîchir.

Nous attendons que le village se vide de ses derniers visiteurs avant de profiter d’un succulent repas de maquereau salé, une spécialité du coin, et d’un joli couché de soleil sur la falaise. La nuit est douce et réparatrice même en dormant par terre et malgré le cri du coq. A notre réveil, un petit déjeuner nous attend sur la terrasse de notre chambre accompagné du chant des oiseaux à deux mètres de nous.

15239166819_07ffe15c57_k15402869346_9b8fa40022_k15239144719_2424a96304_k15402855836_988771582a_k15239320808_91e77d31c7_k15239368047_309dcdec1d_k15239239930_b5c7879195_k15239172049_615d83b530_k

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s